lundi 26 octobre 2020

Actions américaines qui augmentent le dividende chaque année.



France Dividend Aristocrats Etats Unis
Aux États-Unis, il y a plus d'une centaine de sociétés cotées en bourse qui lèvent des dividendes chaque année.

Ces <<Dividend Aristocrats>> sous-performeront l'indice S & P500 en 2020. En France, il n'y a pratiquement pas de sociétés cotées qui augmentent le dividende depuis des décennies.

Sur ledividende.fr nous écrivons régulièrement sur l'historique des dividendes des actions cotées en France. L'année 2020 a jusqu'à présent été dramatique à cause du COVID-19, amenant par exemple LVMH et SEB à réduire leurs dividendes pour la première fois depuis des décennies. Un autre bon exemple est le géant des cosmétiques L'Oréal, qui a augmenté le dividende pendant plus de 30 années consécutives, mais a retiré l'augmentation proposée précédemment pour l'exercice 2019 en raison du virus corona en 2020. Cela a tué l'un des rares véritables «aristocrates du dividende» en France.

Ceux qui recherchent des actions qui continuent d'augmenter leurs dividendes année après année et, plus important encore, pendant des décennies consécutives devront se tourner vers les États-Unis.

Le S & P500 Dividend Aristocrats se compose actuellement de plus de 60 actions américaines du large indice S & P500 qui ont augmenté leurs dividendes pendant au moins 25 années consécutives. Il s'agit notamment de titres bien connus tels que Coca-Cola, Walmart, Johnson & Johnson et Exxon Mobil.

Chaque trimestre, le S&P Dow Jones Indices revoit la composition de l'indice, avec un rééquilibrage régulier. Si des modifications sont nécessaires, par exemple en raison d'une baisse du dividende ou d'un dividende non augmenté, elles seront mises en œuvre au cours du trimestre concerné.

Par exemple, l'ancien magasin Aristocrat Ross, qui possède des magasins de vêtements aux États-Unis, a été retiré de l'indice il y a plusieurs mois après la baisse du dividende. Ross STores, qui n'a été ajouté qu'en 2020, a été gravement touché par COVID-19, avec la fermeture forcée de nombreux magasins et la baisse du nombre de visiteurs. À part Ross, pas un seul aristocrate n'a coupé le dividende en 2020. En fait, la plupart des actions ont déjà augmenté leurs dividendes, y compris récemment le fabricant de chaussures et de vêtements VF Corp (The North Face, Vans et Timberland), le fabricant de chaudières et de pompes à chaleur A.O. Chaîne de restauration rapide Smith et McDonald.

MAUVAISE ANNÉE POUR LES ARISTOCRATES DIVIDENDES
Le rendement moyen en 2020 pour les 62 «aristocrates de dividendes» actuellement n'est que légèrement positif, avec un rendement total (dividende compris) de 1,5% le 23 octobre. C'est nettement moins que l'indice S & P500, qui augmentera de 7,3% en 2020 au même point de mesure, dividende compris.

Une des principales raisons de la sous-performance des actions à dividendes est le fait que l'indice S & P500 est dominé par de grands géants de la technologie tels que Facebook, Google, Microsoft, Nvidia et Apple. Celles-ci ne paient pas de dividende ou l'historique des dividendes n'est pas encore assez long. Par exemple, Microsoft a augmenté son dividende pour la 18e année consécutive cette année. Le géant de la technologie ne sera éligible à l'inclusion dans le Dividend Aristocrats Index que dans 7 ans.

Une autre raison de la mauvaise performance est la forte pondération du pétrole, du commerce de détail, de l'immobilier et des institutions financières dans l'indice des aristocrates. Le plus gros compte-gouttes est, par exemple, le géant pétrolier Exxon Mobil, qui, comme Total en France, est soumis à une forte pression en raison de la baisse du prix du pétrole et de la baisse de la demande de carburant, maintenant que beaucoup moins de personnes voyagent en avion ou en voiture. L'action chutera de plus de 48% en 2020, entraînant une hausse du rendement du dividende d'environ 10%. Chevron est également une grosse baisse en 2020, tout comme la chaîne de pharmacies Walgreens Boots Alliance et le fonds immobilier commercial Federal Realty.

A LIRE AUSSI: Sanofi est l'un des Dividend Aristocrats français

Les grands cueilleurs en 2020 incluent la chaîne de bricolage Lowe's Companies avec un gain de cours de 46%. L'entreprise profite pleinement des Américains qui restent à la maison et de leurs maisons et jardins

au lieu de partir en vacances. Les autres grandes stars sont Clorox (nettoyage et désinfection) et Albermarle (producteur, entre autres, de lithium pour batteries dans les voitures électriques).

Le rendement en dividendes moyen des principaux dividendes américains est désormais de 2,8%. Exxon Mobil représente désormais le dividende le plus élevé de 10,2% après la forte baisse de 2020. La société de télécommunications AT&T (7,5%) et la société pétrolière Chevron (7,1%) offrent également aux investisseurs un rendement de dividende élevé, chacun étant il concerne les entreprises en difficulté et en fin de compte des doutes sur la pérennité du dividende à plus long terme.

Avec plus de 100 actions qui augmentent le dividende pendant au moins 25 années consécutives, les États-Unis sont uniques dans le domaine du dividende. En Europe, il n'y a pratiquement pas de sociétés cotées qui ont augmenté le dividende chaque année pendant 25 années consécutives. L'Oréal était l'une des actions jusqu'à ce que le dividende soit ajusté cette année pour COVID-19.

Sanofi a également un historique de dividendes très solide. Lisez ici l'article sur ledividend.fr dans lequel nous examinons les 'Dividend Aristocrates' de France.


A lire aussi



Copyright 2020 LEDIVIDENDE.FR